lundi 7 août 2006

Par Gérard Maxineau

Soumis à AlterPresse le 4 août 2006

« La boule de feu internationale », l’orchestre Septentrional a célébré le 27 juillet dernier, au Cap-haïtien, ses 58 ans d’existence.

« Septen va durer...durer...durer pour longtemps », a averti le Maestro de l’orchestre, Ulrick Pierre Louis, dans un entretien qu’il nous a accordé.

« l’Orchestre a connu des moments difficiles,mais a su les surmonter », a-t-il souligné.

« Nous avons résisté dans les mauvais moments ...et nous résisterons encore...car nous avons un long parcours à effectuer », a-t-il poursuivi.

« Nous sommes loin de baisser pavillon...Notre objectif est d’atteindre 42 autres années », indique le mythique maestro de 78 ans, dont les services de saxophoniste ne sont plus requis au sein de l’Orchestre, en raison de son âge avancé.

D’ailleurs, depuis environ deux ans (Nov-Déc 2004), la Direction musicale et artistique de l’Orchestre a été confiée à Nicole Lévy, un ancien compositeur et arrangeur de System Band et de Sakad, qui a également collaboré avec des artistes comme Roger Colas et Carole Démesmin.

Ayant vécu aux États-Unis depuis plusieurs décennies, Nicole Lévy a donc établit son QG dans la deuxième ville du pays, le Cap-haïtien (sa ville natale).

Selon le maestro Levy, de grands changements ont été apportés au sein de l’Orchestre « afin de s’adapter au besoin du moment ».

« Nous avons aujourd’hui une équipe très jeune... Des 16 musiciens que compte Septen, seulement 4 font partie de l’ancienne génération », a fait remarquer le Directeur musical et artistique de « la boule de feu internationale », avant d’ajouter : « cela ne veut surtout pas dire que l’Orchestre va abandonner son rythme de feu ».

« Septen a connu plusieurs étapes au cours de son existence », a souligné le musicien. « Au début, l’Orchestre était très proche des rythmes folkloriques, des rythmes traditionnels ( congo , ibo, contredanse, rabòday)... Cette première génération était également très influencée par les musiques latino-américaines, spécialement la musique cubaine ».

Selon Lévy, « avec l’arrivée du Compas direct, Septen a du rectifier le tir afin de s’adapter à ce nouveau rythme apporté par Nemours Jean Baptiste. D’où la naissance du rythme "boule de feu", qui est une fusion des rythmes traditionnels et du Compas.

Puis,ce fut l’époque des mini-jazz et Septen a survécu », ajoute-t-il.

Aujourd’hui, « pour survivre, Septen doit à la fois conserver certains de ses aspects fondamentaux et aussi s’adapter avec l’évolution du Compas », soutient Nicole Lévy.

Roberto Martineau de T-Vice, (groupe qui a co-animé le gala d’anniversaire de l’Orchestre) s’est déclaré honoré de cette invitation. Martineau considère que « Septen a beaucoup fait pour la Musique haïtienne et a tracé le chemin pour nous, T-Vice et la Nouvelle génération ».

L’orchestre Septentrional est né en 1948 d’une fusion entre l’Orchestre Symphonia et le Quator Septentrional, à l’issue des fêtes champêtres de la Plaine du Nord et de Limonade.

Le Septentrional a été honoré à l’occasion de ses 50 ans (1998) par les présidents René Préval (haïtien) et Bill Clinton (américain).

Un film-documentaire retraçant la trajectoire de l’Orchestre est en cours de préparation par une firme américano-haïtienne, établie à Boston .

Des extraits de ce film-documentaire ont été présentés à un groupe de journalistes et de supporters de l’Orchestre, le vendredi 21 Juillet dernier au Feu Vert Night Club « le temple de Septen"

 

 
Buy the CD

NANDY PIERRE-LOUIS & LUCKY PIERRE: Collaboration 1

Download this album. Available in iTunes

download this album from greatindie.com

 

Send mail to CompanyWebmaster with questions or comments about this web site.
Copyright © 2006 CompanyLongName
Last modified: July 12, 2007